Laver son VTT | Graissage | Produits d'entretien | Outils de base | Outils spécifiques

 

Cette rubrique a pour but de vous conseiller sur l'entretien de votre VTT.

Laver son VTT :

Le nettoyage du VTT est tout un art. Il est vrai que c'est assez contraignant mais ne succombez pas à la tentation du jet haute pression. Celui ci abîme et grippe la plupart de vos roulements, la fourche ...

Donc pour cela, suivez ces quelques conseils élémentaires :

1 - Il faut un matériel simple, c'est à dire type brosse à vaisselle, éponge et écouvillon à bouteille, vous permettra d'aller traquer la boue dans les recoins, genre pédalier, pignons ou moyeux. Utilisez un liquide vaisselle biodégradable (On est quand même écolo dans le VTT  :-) ).

 Mouillez d'abord l'ensemble du vélo pour bien ramollir la boue. Frottez, suivant l'accessibilité, avec différentes brosses ou éponges.

2 - Pour faciliter le nettoyage des freins, qui accumulent beaucoup de boue, ouvrez-les en enlevant les câbles de liaison. pour les freins à disques qui sont trop graisseux, vous pouvez dégraisser le disque et les plaquettes avec de l'acétone.

3 - Ne pas diriger le jet directement sur les joints et roulements de roue, roue libre ou pédalier. Rincez en étant toujours perpendiculaire aux axes. Ainsi vous ne risquez pas de faire pénétrer l'eau dans les roulements. Ce détail est très important, surtout si vous utilisez quand même un jet à haute pression.

4 - Ensuite démontez la tige de selle et posez votre vélo à l'envers pour favoriser un égouttage complet. Si vous étalez vos révisions sur plusieurs jours, huilez au moins la chaîne pour éviter tout risque de point dur par rouille.

Pensez aussi à investir dans du WD 40 qui est le produit miracle pour le VTT. En effet si vous avez pas le temps de le sécher convenablement, vous en vaporisez sur toutes les vis, les dérailleurs, câbles, ...

Ainsi vous éviter les fameux points de rouille sur les vis BTR (hexagonale). Mais l'idéal est de faire suivre chaque lavage d'un graissage et d'un séchage complet de votre monture.

 

Graissage :

Une mécanique sans huile ,c'est comme un sportif assoiffé. Rien ne va plus, et les problèmes arrivent. Pour oublier  rouille, grippages ou grincements, lubrifiez régulièrement et après chaque lavage.

 

1 - Suivant son degré de dégraissage, huilez la chaîne à l'aide d'une burette ou d'une bombe. Une huile minérale fluide est suffisante. Pour un usage intensif, utilisez un lubrifiant spécialisé au téflon, moins collant et moins salissant.

2 - Huilez les axes des roulettes et les pivots du dérailleur arrière. Essuyez le surplus de lubrifiant.

3 - Pour éviter la rouille et le grippage, pulvérisez sur tous les embouts de gaine et de butée de cadre.

4 - Le dérailleur avant est très exposé aux projections de roue arrière. Huilez ses articulations et son éventuel guide câble sous le boîtier de pédalier.

5 - Lubrifiez l'avant et l'arrière de chaque pivot de freins. Veillez à ne pas graisser les jantes toutes proches et les disques !

6 - Les commandes de vitesse Shimano sont assez peu accessibles. Pulvérisez du lubrifiant par des orifices de passage des câbles. pour garantir un bon coulissement des têtes des câbles de freins dans les leviers, huilez leur logement ainsi que les axes des leviers.

N'UTILSEZ PAS DE GRAISSE POUR LA CHAINE

Produits d'entretien :

Huiles, graisses, dégraissants et autres sont les compléments indispensables des outils. L'application du bon produit au bon endroit permet d'espacer les séances d'entretien et de maintenir un fonctionnement parfait.

Aujourd'hui, il y a un vaste choix de marque proposant des produits d'entretien. Nettoyants, lubrifiants, protections de toutes sortes permettent à chacun de trouver son bonheur pour bichonner sa monture.

Choisissez de l'huile en burette pour la chaîne et en bombe pour les articulations difficilement accessibles. La graisse blanche pour vélo est préférable aux graisse auto, prévues pour les hautes températures et souvent très salissantes.

Pour nettoyer les pièces grasses ou les jantes, munissez-vous d'une bombe de dégraissant et d'acétone. Le spray ou la laque pour cheveux sont parfaits pour le collage des poignées sur le guidon.

Le frein filet s'applique sur les filetages avant montage et évite les desserrages intempestifs. Prenez un frein filet normal, qui permet le démontage. Il est idéal pour stopper les vis de plateau (en acier), les vis de mécanisme, les axes divers ...

L'anti-seize est une pâte anti-grippage. Ce n'est pas un lubrifiant, mais un produit à base de cuivre, facilitant le démontage et le serrage. Il résiste à l'eau et aux fortes températures et est indispensable à toutes les pièces en titane, qui grippent facilement.

 

Outils de base :

Bricoler est souvent facile mais il faut avoir un minimum d'outillage. Celui de base est relativement simple et peu onéreux.

Maillet, clé à molette, clé à pipe, tournevis plat, ruban adhésif, pince multiprise, clé Allen, double mètre, cutter, tournevis cruciforme, clés plates.

 

Outils spécifique :

Dés que vous envisagez d'aller au-delà des simples réglages de bases, il faut investir dans quelques outils spécifique au vélo. Certes l'achat de ses outils reste coûteux pour certains mais si on les utilisent bien on réduit significativement les coûts d'entretien chez un vélociste. Ainsi l'outillage est bien amortie.

Privilégiez les marques Facom, Var pour la durée de vie. Si vous prenez des outils de mauvaises qualité vous pouvez aussi usée prématurément les pièces et vos outils !