En provenance directe des Etats-Unis, les premiers "mountain-bike" fleurissent en Californie dans les années 70. En une décennie, la fièvre gagne rapidement tous les continents.

Les pionniers s'appellent Joe Breeze, Charlie Kelly, Tom Ritchey, Gary Fischer, Otis Guy; ils sont devenus pour beaucoup des constructeurs dont les produits sont des références partout dans le monde.

La France qui cherchait un nouveau souffle ne résiste pas longtemps au phénomène, séduite par ce nouveau venu révolutionnaire. Le dernier-né des deux roues dépoussière d'un coup un centenaire traditionnel.

 
1983 : les premiers "mountain-bike" débarquent en France à la Plagne avec l'aide de Peugeot et la participation de Gary Fisher.
Stéphane Hauvette (photo ci-contre) fonde et devient le président de l'Association Française de Mountain-Bike (AFMB).

1984 : Stéphane Hauvette organise la première compétition de mountain-bike en France, le Roc d'Azur : elle rassemble 12 concurrents. Aujourd'hui, le Roc c'est 10000 compétiteurs et randonneurs tous plus accros du VTT les uns que les autres.
Les constructeurs français se lançent dans l'aventure. Peugeot propose le VTT1, MBK le Tracker, Raleigh le Maverick. Cadre en acier, triple plateau pour 18 vitesses, guidon en corne de vache, les premiers modèles pèsent entre 17 et 20 kg.

 
1985 : l'AFMB développe la discipline dans l'hexagone, les compétitions - Roc d'azur, Paris-Deauville, les 24 heures d'Auvergne, Chalmazel-Montbrison ... - commençent à réunir de plus en plus d'adeptes.
Les couleurs fluos sont très à la mode à cette époque, le moutain-bike n'échappe pas à la règle et les tenues sont en général assez "fun".
La photo ci-contre est un bon exemple des tendances de la mode du milieu des années 80 !

1987 : le numero 1 de VTT magazine est dans les kiosques : la première revue française entièrement consacrée au "mountain-bike". Le premier salon entièrement dedié au cycleau parc floral de Vincennes est dominé par le vélo de montagne. Les premiers championnats de France ont lieu en forêt de Montmorency dans le Val d'Oise.

 
1988 : le "moutain bike" est reconnu par le Fédération Française de Cyclisme. L'AFMB devient la commission nationale du VTT et Stéphane Hauvette en prend la présidence.

1989 : le "mountain-bike" est mis en avant chez les revendeurs et les loueurs. Le vélo de montagne s'adresse à un public plus large (40000 unités vendues), il devient le Vélo Tout Terrain plus communément appelé VTT.

 
1990 : les premiers championnats du monde de VTT dans de cross country et descente se déroulent à Durango au Colorado.

1991 : 1,5 millions de VTT sont vendus en France.

1992 : 70 marques différentes de VTT se disputent le marché français dont les ventes ne cessent d'augmenter.
70% des vélos vendus en France sont des VTT : vous avez parler d'un phénomène de mode ?
Le VTT est a acquis ses lettres de noblesses, il a séduit toute la famille. Grâce au VTT, tout le monde trouve le moyen de s'amuser quel que soit son âge et le terrain.

 
1996 : le VTT apparait pour la première fois aux Jeux Olympiques. C'est à Atlanta et le hollandais Bart Brentjens y devient le premier champion olympique en cross country. La ravissante italienne Paola Pezzo est sacrée chez les féminines.

1997 : le phénomène VTT prend de l'ampleur. Le VTT devient un vrai bussiness avec ses avantages et ses inconvénients. Le VTT est ainsi mieux médiatisé et reconnu par tous mais les dérives gagnent aussi notre sport. Le dopage pointe le bout de son nez et il n'épargne pas le VTT.

 

Quel que soit votre style, votre niveau, en simple balade ou à hautes doses en compétition, le VTT procure des sensations intenses qui vous poussent encore plus loin dans vos limites.